Ecrit par Elevages Sans frontières le

Burkina Faso : Les pépites du Burkina

Améliorer la sécurité alimentaire et économique des familles par le développement durable de l’élevage de poules et de chèvres

Le contexte

Le Burkina Faso est un pays d’Afrique subsaharienne, à faible revenu et aux ressources naturelles limitées. L’économie est fortement dominée par l’agriculture qui emploie près de 80 % de la population active mais intervient pour seulement 30% du PIB.

L’agriculture est très majoritairement familiale avec 70% des exploitations de moins de 5ha.

L’élevage de petits ruminants et de volailles est prépondérant mais sa pratique traditionnelle demeure peu productive en raison d’une forte vulnérabilité aux aléas climatiques, un faible accès aux moyens de production, une mortalité élevée des animaux, un manque d’organisation des filières et une représentation insuffisante des femmes dans les espaces de prises de décision.

Repères pays

  • 18 millions d'habitants (+3,1%/an)
  • 71% de la population en zone rurale
  • 183ème/189 au classement IDH (PNUD 2017)


Le projet "Les pépites du Bukina"

Le projet vise à contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire, économique des ménages ruraux, en :

  • Améliorant les pratiques traditionnelles d’élevage
  • Perfectionnant l’accès aux services de santé animale
  • Améliorant les ventes des produits animaux pour plus de revenus pour les éleveurs

Repères projet

  • 5 Provinces des régions du Centre Nord (Namentenga, Sanmatenga) et du Sahel
    (Séno, Oudalan, Soum)
  • Production : volaille, chèvre
  • Durée : janv 2017 - déc 2021
  • Budget : 300 000€

Les activités

Améliorer et renforcer les élevages de chèvres et de volailles

  • Mise en place du microcrédit en chèvres
  • Formation technique des éleveurs à la conduite d’élevage
  • Campagne de vaccination des volailles
  • Promotion de la complémentarité animale/végétale (compost)
  • Accompagnement de 200 femmes dans le développement d’activités génératrices de revenus (beignets, épices, céréales) pour viabiliser leur activité d’élevage de chèvres

Développer des services de santé animale de proximité

  • Équipement et formation des acteurs de la santé animale
  • Mise en place de dispositifs de surveillance et d’alerte épidémiologique

Chiffres clés

  • 430 familles d’éleveurs soutenues
    150 éleveurs de volailles
    280 éleveurs caprins
  • 200 femmes soutenues
    dans le développement d’Activités Génératrices de Revenus (AGR)
  • 110 micro-entrepreneurs accompagnés
  • 3 vétérinaires installés / 3 techniciens vétérinaires formés / 60 auxiliaires d’élevage formés
  • 1680 chèvres et boucs de race locale distribué
  • Diversification des activités pour une consolidation des revenus

Accompagnement des éleveurs dans le développement de micro-entreprises rurales

  • Formation à la gestion d’entreprise
  • Accès au crédit pour développer leur élevage
  • Mise en lien entre éleveurs/acheteurs et organisation de foires

Renforcer les capacités des acteurs locaux

  • Caravanes de sensibilisation auprès de plus de 3000 personnes
  • Identification et formation d’animateurs villageois

Les impacts attendus

  • Un meilleur positionnement des femmes dans les activités agricoles, l’économie des ménages et les prises de décisions
  • Une meilleure maitrise des productions face aux risques climatiques et sanitaires
  • Un meilleur accès au marché grâce à des relations équitables entre les différents acteurs des filières

Partenaires opérationnels :

 

Partenaires financiers :

Fondation anber

Cliquez ici pour télécharger la fiche projet en PDF >>

Cette entrée a été publiée dans Zones d'intervention. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Faire un don en ligne

Usage de cookies : Comme tout un chacun sur la toile, nous utilisons des cookies afin de mieux connaître nos intérêts et améliorer nos pages.

L'ONG Elevages sans frontières est une association de solidarité internationale.
Notre action : lutter contre la faim et la malnutrition par des projets d'élevages en Afrique de l'Ouest (Togo, Bénin, Burkina Faso et Sénégal), au Maroc, en Haïti et en Europe de l'Est.
Selon le principe de microcrédit en animaux, chaque famille aidée offre à son tour un petit né de son élevage à une nouvelle famille qui continuera cette grande chaîne de solidarité.