Ecrit par Elevages Sans frontières le

Regard sur l’insécurité alimentaire dans le monde

Selon les Objectifs du Millénaire pour le Développement, l’ONU prévoyait de réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion mondiale de personnes souffrant de la faim. Après 15 ans d’actions et malgré des progrès considérables, les enjeux pour lutter contre la malnutrition restent de taille.

Objectif du millénaire pour le développementAujourd’hui, ce sont encore 785 millions de personnes qui souffrent de la faim, soit 1 personne sur 9. La grande majorité vit dans les pays en développement où 13,5% de la population est sous-alimentée.

Bien que l’Asie du sud compte le plus grand nombre de personnes (281 millions) souffrant de malnutrition, l’Afrique subsaharienne, avec 220 millions d’habitants sous-alimentés, est la région où la proportion de la population affectée est la plus élevée. Les effets sur les populations sont considérables et freinent le développement économique de ces pays.

Ce sont malheureusement les enfants en bas âge qui en paient souvent les plus lourdes conséquences. En 2015, le PAM (Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies) estime à plus de 3 millions le nombre d’enfants de moins de 5 ans morts pour cause de malnutrition aiguë, et 100 millions d’enfants souffrant d’insuffisance pondérale. Cette insuffisance alimentaire limite grandement le développement cognitif des enfants dès le plus jeune âge et affecte leur avenir.

Comment continuer à agir et prévenir l'insécurité alimentaire ?

En 2012, Ban Ki-moon, le Secrétaire Général des Nation Unies, a déclaré à la communauté internationale que la « faim peut être éliminée de notre vivant » en encourageant tous les acteurs du développement à redoubler d’effort et à rejoindre le « défi faim zéro ».

equipe Elevages sans frontières senegalCelui-ci signifie à moyen terme : zéro enfant de moins de 2 ans souffrant d’un retard de croissance ; 100 % d’accès à une alimentation adéquate toute l’année, des systèmes agro-alimentaires durables, 100 % d’augmentation de la productivité et des revenus des petits exploitants, zéro perte ou gaspillage de produits alimentaires.

Les organisations de solidarité internationale comme Elevages sans frontières s’inscrivent dans cette démarche, en soutenant le développement de l’agriculture familiale au sud qui est à nos yeux une des meilleures formes de prévention pour combattre la malnutrition.

L’appui au développement et la sécurisation des activités d’élevage joue un rôle essentiel pour garantir une source de protéines de très bonne qualité et des revenus pour des milliers de foyers ruraux.

Par Thibault Queguiner, Responsable des programmes


Cette entrée a été publiée dans Dans les pays, Nos actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Faire un don en ligne

Usage de cookies : Comme tout un chacun sur la toile, nous utilisons des cookies afin de mieux connaître nos intérêts et améliorer nos pages.

L'ONG Elevages sans frontières est une association de solidarité internationale.
Notre action : lutter contre la faim et la malnutrition par des projets d'élevages en Afrique de l'Ouest (Togo, Bénin, Burkina Faso et Sénégal), au Maroc, en Haïti et en Europe de l'Est.
Selon le principe de microcrédit en animaux, chaque famille aidée offre à son tour un petit né de son élevage à une nouvelle famille qui continuera cette grande chaîne de solidarité.