Ecrit par Elevages Sans frontières le

Organiser une expo vente, le témoignage de Maryse

Action solidaire art - logo"Réunir de nombreux créateurs d’art du douaisis autour d’une vente au profit d’Elevages sans frontières : l’idée était lancée, nous l’appellerions le Tohu-Bohu Créatif !

Nous voulions une exposition ouverte à un large public - la Maison des Jeunes et de la Culture de Douai nous donnait cette possibilité - et accessible à tous budgets : le prix ne pouvait dépasser les 3 chiffres. Nous l’espérions conviviale en ouvrant quelques ateliers, attirante en variant les supports (terre, bois, papier, tissu..) et bon enfant, avec tombola et boissons sur place. Nous misions surtout sur la qualité artistique de cette exposition. Tous les artistes se sont engagés à reverser un part de leurs ventes à l'association.

Un énorme courant de solidarité et une émulation collective rendirent cet événement possible. Ce que nous ne savions pas, c’est l’immense succès que cette opération allait remporter.

Action solidaire artistiqueLes visiteurs vinrent par centaines et le résultat dépassa toutes nos espérances, puisque le don reversé s’éleva à 7450€ ! Les familles sénégalaises pouvaient enfin se réjouir.

A l’issue de ce week-end intense et mémorable, encouragés par ce succès et surtout par cette sensation d’avoir travaillé pour une si belle cause, nous avons signé pour l’année prochaine. Alors à bientôt !"

Maryse Dalle, coordinatrice de l'exposition de Tohu-Bohu de Douai depuis 2011

Cette entrée a été publiée dans En France, Nos actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Faire un don en ligne

Dessinez leur avenir

Usage de cookies : Comme tout un chacun sur la toile, nous utilisons des cookies afin de mieux connaître nos intérêts et améliorer nos pages.

L'ONG Elevages sans frontières est une association de solidarité internationale.
Notre action : lutter contre la faim et la malnutrition par des projets d'élevages en Afrique de l'Ouest (Togo, Bénin, Burkina Faso et Sénégal), au Maroc, en Haïti et en Europe de l'Est.
Selon le principe de microcrédit en animaux, chaque famille aidée offre à son tour un petit né de son élevage à une nouvelle famille qui continuera cette grande chaîne de solidarité.