Ecrit par Elevages Sans frontières le

Paroles d’éleveur bio en France

À l’aube des Trente Glorieuses, avec 4 fois plus de paysans qu’aujourd’hui, la ferme française était familiale et diversifiée. Fiable et autonome, ce système séculaire a pourtant failli disparaître.

La récente prise de conscience écologique ayant promu l’agriculture bio et les circuits courts, les petites fermes se multiplient. Avec un peu de bon sens et beaucoup d’observation, elles œuvrent pour la biodiversité en optimisant les cycles naturels.

Chez nous, en Sud Bourgogne, notre paysage agricole est composé d’un bocage de prairie permanente, un grand jardin potager et le poulailler verger. L’herbe et la haie nourrissent vaches et chèvres, lesquelles pratiquent un débroussaillage zéro carbone, tirant le meilleur parti des ronces, orties et autres prunelliers : nos produits sont sains, ont du goût et sont économes en intrants. Le petit lait du fromage nourrit la basse-cour et le cochon, la volaille entretient et amende le verger. La taille des haies fournit du bois de chauffage et du BRF1, lequel est composté avec le fumier, pour les prés et le jardin. L’eau est captée à la source, chauffée en solaire et repart au pré au travers du filtre à roseaux. Le sous-sol chauffe la maison par géothermie. Nos bâtiments d’élevage sont en bois, en pierre et couverts de tuiles d’occasion : des matériaux locaux.
Diversité, synergies, équilibre, recyclage, respect de l’environnement… alors, qui a inventé l’économie circulaire ? »


Vente directe de viande
bovine Aubrac Bio
03 85 81 49 06
cwagner_56@yahoo.fr

 


Cette entrée a été publiée dans En France, Nos actualités, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Faire un don en ligne

Usage de cookies : Comme tout un chacun sur la toile, nous utilisons des cookies afin de mieux connaître nos intérêts et améliorer nos pages.

L'ONG Elevages sans frontières est une association de solidarité internationale.
Notre action : lutter contre la faim et la malnutrition par des projets d'élevages en Afrique de l'Ouest (Togo, Bénin, Burkina Faso et Sénégal), au Maroc, en Haïti et en Europe de l'Est.
Selon le principe de microcrédit en animaux, chaque famille aidée offre à son tour un petit né de son élevage à une nouvelle famille qui continuera cette grande chaîne de solidarité.